d'une année à l'autre (retrospective)

Publié le par Claire de Lune

J'ai pioché dans mes écrits précédents pour suivre mon évolution :

NOUVEL AN 2006

en définitive ....

Je n'aime pas cette nouvelle année. J'aurais préféré me calfeutrer dans l'ancienne mais on m'y a trainée de force; Les douze coups de minuit ont sonné pour tout le monde sauf pour ceux qui sont partis discretement sur la pointe des pieds dans un ailleurs qui nous tend les bras à nous tous.
J'ai bien envie de rester dans ma bulle de verre à double vitrage et persiennes opaques.
C'est de la folie sans doute de vouloir me retrouver seule avec moi même, je n'ai pas d'atomes crochus avec avec cette personne qui se dit être moi.
Mais en fait je ne suis pas seule, mon N.A.C.*est toujours là, fidèle au poste, il ne me quittera jamais. 

nb : N.A.C. : Nouvel Animal de Compagnie             serpent-avec-chapeau.gif

Rédigé le 02/01/2006 à 22:26


cadeaux-noel-001.gif



NOUVEL AN 2007


LA HOTTE DE PAPA NOEL

Je suis un peu débordée, un peu beaucoup même, sais plus où donner de la tête mais il faut quand même que j'écrive noir sur blanc mon petit conte de Noel.

Le jour de Noel, après avoir passé la journée chez mes enfants, je rentre chez moi et comme je le fais d'habitude je regarde si le facteur du Net a passé et en plus, faut bien vider tous les jours ces fameuses boites aux lettres.
Une fois de plus, Meetic m'a envoyé son éternelle liste de célibataires, toujours les mêmes tronches d'ailleurs, je ne regarde même plus et c'est la que je me suis dit qu'il fallait absolument que je me désinscrive.
Je m'étais inscrite il y a quelque temps sans grande conviction. D'ailleurs je n'ai rempli que la première page (âge, taille, apparence physique, religion etc ...). Il faut reconnaître qu'avec ça on ne va pas loin.
Donc, je vais sur la page d'accueil et j'étais en train de chercher comment il faut faire pour se désinscrire et là je vois un petit carré bleu qui clignote : "vous avez un tchat".
Je me dis : "encore une pub" et je clique là-dessus.
- Lui : "bonjour, votre fiche me plait"
- Moi : "Eh ben dites donc, vous n'êtes pas difficile"
J'étais persuadée qu'il se fichait de moi.
Et à partir de là, le dialogue s'instaura, d'abord par tchat et après par téléphone.
Curieux quand même ce hasard le soir de Noel .....
Après toutes les rencontres que j'avais faites cette dernière année, j'étais prête à abandonner et à continuer ma petite vie en solo.
Le destin en aurait-il décidé autrement ???
En tout cas entre R. et moi le courant passait bien. On a échangé nos photos et il me proposa de m'inviter à diner le vendredi soir et c'est moi qui choisirais le restaurant.
Et quelle ne fut pas ma surprise en le voyant arriver avec une Rose Rouge !
Et dans la foulée il m'a invitée pour le Réveillon du Nouvel An. J'ai accepté.
En général j'ai une très bonne intuition et je n'avais qu'à la suivre.
D'ailleurs si j'avais toujours écouté cette petite voie intérieure, je m'en serais certainement mieux portée.
J'ai passé une soirée de rêve, j'avais l'impression d'avoir retrouvé mes 17 ans.
A première vue, je dirais presque que c'est l'homme idéal : physiquement pas mal, très soigné, bonne retraite, une belle maison bien entrenue, jardin, sait  faire la cuisine etc .....
Mais (oui il y a un mais    bien sûr) qu'est-ce qu'il est exhubérant !!!
Il me met la pression : "on fera ceci, celà, on ne se quittera plus, je t'aime etc...."
Il me téléphone plusieurs fois par jour, m'envoie des mails, des poemes ....
Et plus il insiste, plus moi je reste dans ma  coquille et je stresse !
Un soir j'étais tellement angoissée que j'avais l'impression d'avoir du béton à l'intérieur de moi et j'ai pris un petit quart de lexomyl. J'étais vraiment mal.
Comme c'est un ancien flic, je me demande si ce n'est pas de la déformation professionnelle : "faire avouer à tout prix, harceler ..." Dans ce cas de figure, lui avouer que je l'aime !!!
Il me coupe tous mes moyens.
Tout celà est trop brutal.
J'avais pris gout à ma petite vie tranquille, sans contraintes.
Je ne m'ennuyais jamais, je sortais beaucoup, je me bataille avec le temps qui passe car je n'arrive pas à faire tout ce que je veux faire.
Bien sûr un  "IL" me manquait mais juste à temps partiel (très partiel) et maintenant il va falloir l'intégrer dans ma vie en bataillant pour garder ma liberté.
De ce côté là, nous sommes diamétralement opposés.
Inch Allah !!!!

encore l'angoisse :

Et le béton qui gonfle à l'intérieur de moi !
Qui suis-je ? QUE suis-je ?
Faut-il encore reprendre le chemin du Cabinet du Psy ?
Je me croyais pourtant bien dans mes baskets ! Ben non, elles sont trouées.
Pour l'instant il fait nuit, je suis dans ma bulle, bien au chaud, portes fermées et je ne voudrais plus en sortir et .... je mange du chocolat !
Demain je dois aller chez "LUI" !
Ah si seulement j'attrapais une gastro.
J'ai assez pesté après les hommes mariés, maintenant que j'en ai un qui est libre, je ne vais quand même pas les regretter .
Même la banquise qui commence à fondre, alors pourquoi pas moi ????

nb (19/01/08) : j'ai tenu 7 mois 1/2 avec lui, j'y ai mis bcp de bonne volonté mais trop dur pour moi, j'étouffais.

NOUVEL AN 2008

Au lit avec mon virus, seule avec le N.A.C. et une fois de plus je me suis dit que je n'aime pas cette Nouvelle Année !!! On ne se refait pas ! Mais peut être que la prochaine ..... Je ne perds jamais espoir ! Surtout pas, je ne vais quand même pas m'installer dans un provisoire définitif ! Aux prochaines soldes d'hiver je trouverai peut être preneur et puis, quand même dans les fins de séries on peut faire de belles affaires !


chatrouxtete.gif

Publié dans au fil des jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article