Adieu l'Ami

Publié le par Claire de Lune



Sur la pointe des pieds tu es parti, trop tôt, trop vite ...
Je ne réalise pas encore, les mots me manquent.
La terrible bête a eu raison de toi malgré le combat acharné que tu lui as livré.
A présent tu es délivré de tes souffrances.
Toi l'infatigable voyageur, nous t'accompagnerons jusqu'à la rive pour le dernier départ, un départ malheureusement sans retour cette fois ci.
Nous serons nombreux et puisse notre présence apporter un peu de chaleur à ta douce épouse.
Nous ne t'oublierons jamais.







Publié dans au fil des jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cath 15/03/2009 12:34

La vie est si dure, quelquefois.
Certains s'en vont violemment, brutalement, c'est un choc, une dévastation.
D'autres s'en vont inéluctablement, lentement, trop lentement s'ils souffrent et que l'on ne peut pas les soulager.
Dans chaque cas, c'est un arrachement, de toute façon.
Et je refuse de porter une comparaison. La douleur ne se mesure pas; ne se compare pas : elle est toujours infinie, pour chacun.
Bises à toi, ma très chère Amie.
Cath

Son'di 11/03/2009 10:49

Parfois je me dis que ceux qui nous quittent sont peut-être les plus "heureux". Quelle curieuse pensée quand même. Mais, après une longue maladie ou une soufrance, c'est enfin l'apaisement pour celui qui s'en va. Ceux qui restent, eux, doivent vivre leur deuil, et surtout l'absence...
Ceux qui sont partis continueront toujours à vivre un peu dans nos coeurs.
Je ne suis pas souvent présente sur les blogs, mais parfois je te croise, ici ou là, avec plaisir. A bientôt. Bisous

grosnuages 09/03/2009 14:44

Tu nous emmènes dans un tourbillon d'émotions... sur une partition aux multiples tempos...

Claire de Lune 09/03/2009 18:58


Comme ton pseudo, dans la vie il y a des gros nuages puis viennent à nouveau les éclaircies ...


sympho2 07/03/2009 23:08

Je passe lire, même si je ne mets pas toujours des mots sur tes notes, et bien que je sois abonnée à ta newsletter, je ne reçois pas toujours quand tu écris une note.....Je ne sais pas toujours poser des mots quand il se passe une telle chose....plein de bisous. Juste te dire que je suis là et que je partage.
ps) quant à ton rêve sur tes dents, que j'avais lu, je n'avais rien marqué puisque ce n'est pas l'interprétation que j'en aurais fait. Mais là, j'avoue que c'est troublant....